Témoignage de Marie, ES

Voici le témoignage de Marie, en équipe ES, qui est paru dans le journal du doyenné de Besançon « En Toutes Lettres » en juin 2013 :

DSC02188

« Depuis l’âge de 7 ans, je fais partie du Mouvement Eucharistique des Jeunes (MEJ). Les équipes étant regroupées par tranches d’âges, j’ai commencé par être FNOU (Feu NOUveau) où j’ai découvert l’esprit d’équipe et la joie de vivre activement notre foi. J’ai poursuivi en JT ( Jeune Témoin), puis en TA (Témoin Aujourd’hui) et depuis cette année, je suis en ES (équipe ESpérance) dans une équipe de six jeunes. Nous nous retrouvons le jeudi soir à 18h30 toutes les deux semaines environ.

Ce que j’aime au MEJ, ce sont ces rencontres qui sont de vrais moments de partage : nous discutons de l’actualité autour d’un goûter, faisons une prière, réfléchissons sur des passages d’Évangile ou de notre revue bimensuelle, prenons un temps de « stop carnet » où nous faisons une trace écrite personnelle de notre réflexion, préparons notre action d’équipe… Cette année comme action d’équipe, nous avons choisi d’enregistrer sur RCF les prières du matin pendant une semaine.

Ce que j’aime aussi au MEJ, ce sont les rassemblements : ils peuvent durer un ou plusieurs jours et portent sur le thème de l’année (celui de cette année est « Depuis ton atelier, sois l’artisan qui cherche et façonne un présent pour le monde »). La bonne humeur est toujours au rendez-vous et la musique aussi ! Les chants du MEJ sont vraiment entraînants et sont de plus en plus utilisés dans les temps fort des UP! Le fil rouge inventé par les animateurs est notre fil conducteur, et nous enchaînons temps de partage, jeux, veillées, temps conviviaux et témoignages. Les rassemblements se font par département ou région, et tous les deux trois ans, un RN (rassemblement national) est organisé : cette année il aura lieu à Strasbourg à la Toussaint, et  plus de 2.000 jeunes TA et ES de la France entière seront là !

La pédagogie du MEJ permet de s’épanouir, d’agir, de vivre sa foi à fond, de rencontrer d’autres jeunes de confiance et des animateurs toujours présents pour nous aider à avancer. Nous pouvons aussi poser des étapes avec des démarches personnelles qui nous permettent de faire le point sur ce que l’on a vécu. Ainsi, l’année dernière, ma dernière année de TA, j’ai fait la démarche « parole en chemin » avec mon accompagnatrice Brigitte, où je promettais entre autre « d’être le plus souvent disponible pour rendre service dans ma paroisse ». Promesse tenue : cette année, les prêtres de l’UP de St Férréol m’ont donnée la responsabilité des servants d’autel. Moi-même servante d’autel depuis plus de 7 ans, je dois les former, les aider à servir seul, et gérer les inscriptions de chacun aux messes. L’UP peut aujourd’hui compter sur une vingtaine de servants dont une dizaine qui servent régulièrement. J’effectue aussi un remplacement d’animatrice d’enfants de 3 à 5 ans lors des « Dimanches pour la foi » organisées par l’UP dans l’année. Enfin, j’anime les chants des temps forts des enfants se préparant à la communion. Ce contact avec les enfants me plaît et me demande d’être responsable, d’avoir une capacité d’écoute.

Tout cela, je le dois au MEJ en partie, mais aussi à mes parents qui m’en ont donné
l’envie et qui  sont présents pour m’aider à tout gérer. »

Marie, 16 ans

Les commentaires sont fermés.